Comment faire un barré à la guitare ?

Comment faire un barré à la guitare ?

Pour le débutant, le barré qu’on trouve sur le fameux accord de Fa est un redoutable adversaire : coriace et difficile à terrasser, on ne peut en venir à bout qu’au prix d’un travail et d’un effort continu ! Certains guitaristes en herbe en arrivent même à croire qu’ils ne parviendront jamais à placer correctement leurs doigts pour faire cet accord et finissent par se décourager purement et simplement.

Pourtant, arriver à faire un barré à la guitare n’est pas quelque chose d’inatteignable, loin de là. La preuve en est que tous les guitaristes un peu plus avancés sont parvenus à maîtriser cette technique ! Pour vous aider à travailler vos barrés, je vais donc vous donner dans cet article et la vidéo qui l’accompagne plusieurs conseils à mettre en oeuvre et appliquer.

La position du barré : quels doigts utiliser et comment ?

Voyons tout d’abord comment réaliser un barré à la guitare, en prenant l’exemple de l’accord de Fa dont vous trouverez le diagramme ci-dessous :

Accords de Fa Majeur et Fa Mineur : exemple de barré(Pour savoir ce qu’est un diagramme et comment le lire, vous pouvez consulter l’article sur les principaux accords à la guitare.)

Le diagramme nous montre avec quels doigts appuyer sur chacune des cordes. Et l’on voit que l’index (doigt n°1) réalise le fameux barré qui est l’objet de cet article. Pourquoi l’appelle-t-on un « barré » d’ailleurs ? Tout simplement parce qu’il barre plusieurs cordes à la fois et, dans le cas présent, l’ensemble des six cordes de la guitare. Avant d’expliquer comment appuyer sur toutes ces cordes à la fois, voyons comment se traduit concrètement cette position, avec une photo :

Exemple de barré avec l'accord de Fa à la guitare

Comme on le voit, c’est une position « musclée », et l’immense majorité de l’effort se concentre sur l’index. Pour bien réaliser votre barré, il faut que vous fassiez une pince entre votre pouce (au dos du manche) et votre index qui barre les six cordes sur la première case.

Sur cette photo, la position est parfaitement tenue : l’index est parallèle à la première frette, et les autres doigts viennent se poser sur les cases suivantes de manière perpendiculaire pour bien appuyer sur les cordes. Le pouce, qu’on ne voit pas ici, se trouve quant à lui au milieu du dos du manche, au niveau de la ligne qu’on trouve sur un certain nombre de guitare et qui ressemble à ceci :

La ligne au dos du manche d'une guitare

Je ne vais pas détailler plus avant la position du bras par rapport au corps et celle du poignet qui est « cassé ». Pour en savoir plus sur le sujet, je vous conseille de lire l’article intitulé : Comment positionner ses mains sur le manche de guitare. L’important est que vous ayez quoi qu’il en soit un bon aperçu de la position à adopter sur votre manche pour réaliser un barré. Nous allons maintenant voir comment la travailler.

De la musculation pour vos doigts

De la musculation pour vos doigts !La difficulté du barré est double. La première, c’est qu’il faut que vous arriviez à appuyer assez fort sur les six cordes pour que chacune sonne bien et ne produise pas un son qui frise.

La deuxième, c’est que vous arriviez à garder cette position aussi longtemps que le réclame le morceau que vous voulez jouer. Dans les deux cas, c’est un facteur physique qui intervient : la musculature de votre main et de vos doigts.

Pour bien travailler vos barrés, je vous propose donc une méthode simple mais efficace :

1 Commencez par faire la « pince » entre votre pouce et votre index. Pour rappel, le pouce se trouve au milieu du dos du manche, et l’index barre les six cordes parallèlement à la première frette.  Et si je parle de « pince », c’est parce que pouce et index se trouve à la même hauteur du manche. Ils sont l’un en face de l’autre, chacun d’un côté.

2 Pour vérifier que votre barré est efficace, jouer chacune des notes séparément. Aucune d’entre elles ne doit friser ou sonner sourd. Je sais, lors de vos premières fois, cette position peut rapidement s’avérer douloureuse… Mais que voulez-vous, on a rien sans rien. 😉

3 Une fois que vous arrivez à maintenir correctement votre pince. Placez les doigts de la manière indiquée sur le diagramme et donc tel que vous le voyez sur la photo d’exemple.

4 Là encore, il va falloir égrainer chacune des cordes/notes pour vérifier qu’elles sonnent clairement. Notez bien que cela ne sera probablement pas le cas tout de suite. Ce n’est pas une raison de se décourager, comme je l’explique dans le point suivant…

5 Enfin, le plus important : répétez cet exercice chaque jour pendant 5 à 10 minutes maximum. Travailler les barrés se fait sur plusieurs jours voire plusieurs semaines. Il ne sert à rien de vous acharner pendant 2 heures d’un seul coup, tout simplement car il faut laisser à vos doigts le temps de se muscler ! Et, même si c’est contre-intuitif, croyez-moi : c’est quand vos doigts sont au repos que vos muscles se développent. De plus, un effort menant à une surchauffe musculaire est ce qui provoque des tendinites : donc ne forcez pas !

Pour finir sur ce point, sachez qu’il existe des petits appareils de musculation destinés aux guitaristes, tel que le Varigrip. Lors de mon apprentissage, je ne m’en suis pas servi, mais c’est une option que vous pouvez éventuellement envisager. Cela vous servira à muscler l’ensemble de vos doigts.

Varigrip de Planet Waves, appareil de musculation pour le guitariste

Contourner la difficulté, une fausse bonne solution ?

Pour conclure cet article, j’aimerais aborder un point important car je l’ai souvent entendu de la part de guitaristes débutants : « N’est-il pas plus simple de contourner la difficulté en évitant de faire les barrés ? » La réponse est non car c’est une technique de fainéant et que si vous partez de ce principe, autant apprendre la guitare sur Guitar Heroe ! Je vais néanmoins vous donner les techniques pour contourner ces accords de barrés, et vous expliquer pourquoi elles ne constituent pas une bonne solution.

Les « accords à la Nirvana »

Le nom technique de ces accords est « power chords » (ou « accords de quinte »), mais à mon époque, on appelait ça des « accords à la Nirvana » car on les retrouvaient dans quantité de morceaux de Kurt Cobain. En quoi ça consiste ? Tout simplement à jouer les trois première cordes de l’accord, avec l’index sur la tonique (première corde), et l’annulaire en mini-barré sur la quinte (deuxième corde) et la tonique répétée (troisième corde). Les autres cordes sont étouffées ou non jouées. Comme sur la photo de Kurt Cobain ci-dessous :

Les accords à la Nirvana (ou power chord ou accord de puissance ou encore accord de quinte)

Pourquoi ce n’est pas une manière une manière acceptable de faire un accord de Fa ? Hé bien parce que, techniquement, ces « accords de quinte » ne sont pas des accords. En effet, un accord c’est un ensemble de trois notes. Or, avec ces accords de puissance, vous ne jouez que deux notes : la tonique (à deux endroits du manche) et la quinte. D’où le nom « d’accord de quinte ».

Je n’ai rien du tout contre les accords à la Nirvana, bien au contraire : ils sont justement puissants, bruts. Ils envoient du steak quoi, et on les retrouve très souvent utilisé dans un grand nombre de styles musicaux : punk, hard-rock, metal. Avec une guitare électrique et une bonne grosse disto, ça sonne redoutablement puissant. Mais le fait est qu’ils ne comprennent pas la tierce : ils ne sont donc ni mineurs ni majeurs… et ne sont pas, à proprement parler, des accords.

Les « accords à la Hendrix »

Une autre manière de contourner le barré, c’est avec les « accords à la Hendrix« . En quoi ça consiste ? Là, vous allez jouer l’ensemble des notes, mais pas dans la position académique. Vous appuyez sur la corde de mi grave avec le pouce, placez le majeur, l’annulaire et l’auriculaire comme sur un accord de barré classique et, avec l’index, vous faites un mini-barré sur les deux dernières cordes de si et mi aigu. A peu de choses près, comme sur la photo :

Accord à la Hendrix, ou barré à la Hendrix

A peu de choses près, disais-je, car sur la photo on voit que ni l’auriculaire ni l’annulaire ne sont à la place « théorique ». Le fait est que Jimi Hendrix jouait souvent ces accords sans faire sonner la quinte sur la deuxième corde (cette dernière étant également présente sur la 4ème corde de si). Mais, grosso modo, cela vous donne une bonne idée de cette position de barré « à la Hendrix »

Pour en savoir plus sur les accords à la Hendrix, vous pouvez lire l’article que j’ai consacré à ce sujet en cliquant ici. Maintenant, voyons pourquoi ils ne constituent une bonne manière de contourner la difficulté des barrés à la guitare.

1 La première raison, c’est qu’ils ne sont facilement accessibles qu’aux guitaristes ayant de grands mains.Si vous avez de petites mains, ils ne vont paraîtront jamais très confortables.

2 Deuxièmement, ils impliquent une position qui est loin de la position académique. Or, à quoi sert la position académique ? A avoir une bonne position (certes) mais surtout à vous permettre de jouer sans soumettre vos muscles à un stress accru. Autrement dit, ce type d’accord à la Hendrix peut être dangereux, en particulier pour l’index qui n’est absolument pas soutenu dans sa « pince ». Dans le pire des cas, vous risquez la tendinite.

3 Enfin, troisièmement, parce qu’il n’y a pas de bonne excuse pour ne pas apprendre à faire des barrés ! S’pèce de fainéant, va ! :-p

Conclusion

C’est en travaillant régulièrement, dans la durée et sans soumettre vos muscles à un stress excessif, que vous apprendrez à faire des barrés qui sonnent bien. Donc allez, au boulot, et surtout, excellente guitare à vous !

Si vous avez des questions, que cet article vous a été utile, ou que vous souhaitez y réagir, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire !

Posted in: Technique & Exercices

Leave a Comment (3) ↓

0 Comments

Leave a Comment