Maîtriser les bends à la guitare

Maîtriser les bends à la guitare

A la guitare, on appelle bend une technique de jeu consistant à augmenter la hauteur d’une ou plusieurs notes en tirant sur la ou les cordes. Concrètement, vous utilisez pour cela la main qui joue sur les frètes, et appliquez une pression perpendiculaire par rapport au manche, soit vers le haut, soit vers le bas.

Une photo valant mieux qu’un long discours, voici à quoi cela ressemble vu de près :

exemple_de_bend_guitare

Vous pouvez jouer des bends sur une guitare acoustique ou sur une électrique. Mais suivant le matériau (acier, nylon…) et surtout le tirant de vos cordes, il sera plus ou moins facile de les réaliser ; autrement dit, il faudra tirer plus ou moins fort.

Les bends sont essentiellement utilisés dans les solos de guitare. Leur intérêt est notamment de lier les notes entre elles, un peu comme sur un instrument fretless (sans frètes), ce qui donne un effet plus « organique » au son, plus « naturel ».

On pourrait même dire qu’ils vous permettent de faire « parler » votre guitare et d’évoquer, selon qu’ils sont joués lentement ou rapidement, une large gamme d’émotions : qu’on pense au solo de blues lascif et sensuel, ou au solo de heavy-metal surexcité et à la limite de la folie meurtrière !

Dans cet article, nous allons donc voir comment intégrer cette technique à votre jeu, et plusieurs exercices pour les maîtriser.

Comment faire un bend à la guitare ?

Il y a ici deux choses à prendre en compte : la position de vos doigts sur le manche, et la manière dont vous tirez sur les cordes.

1) Manière de tirer les cordes

Traditionnellement, les bends réalisés sur les trois premières cordes (Mi, La, Ré) sont faits en tirant les cordes vers le bas. Les bends sur les trois dernières cordes (Sol, Si, Mi) sont quant à eux obtenus en tirant les cordes vers le haut.

Pour des raisons physiques (i.e. la largeur de votre manche) c’est la manière la plus simple de faire, et c’est celle que je vous propose d’adopter, même si certains guitaristes peuvent bien entendu utiliser des variantes.

Voici deux exemples en photos :

Un exemple de bend réalisé en tirant les cordes vers le bas.

Un exemple de bend réalisé sur les trois premières cordes (vers le bas).

Un exemple de bend réalisé sur les trois dernières cordes

Un exemple de bend réalisé sur les trois dernières cordes (vers le haut).

2) Position des doigts sur le manche

Je ne vais pas revenir sur la position générale des doigts sur le manche, qu’on considérera ici considérer comme acquise (un doigts par frète, position perpendiculaire, etc.), mais simplement souligner un point essentiel pour réaliser vos bends : cela demande un certain effort !

Pour réaliser vos bends, vous allez donc utiliser plusieurs doigts, au minimum deux. Il y a celui positionné sur la frète à partir duquel le bend est joué, et celui qui se trouve sur la frète juste derrière, et que vous placerez sur la même corde. C’est avec ces deux doigts que vous exercerez la tension sur la corde.

Pour les bends descendants – sur les cordes à plus gros tirant donc – vous pourrez même utiliser trois doigts pour répartir l’effort ! Comme le guitariste de la première photo du point n°1, qui a l’air sacrément en souffrance. 😉

3) Pour les bends sur les cordes de Sol et de Si

Les deux cordes les plus « bendées » sont sans doute les cordes de Sol et de Si. Ce fait tient à ce qu’elles font partie des cordes aigües, qui sont plus particulièrement mises en avant dans les solos, mais aussi au fait qu’elles sont les cordes qui offrent la position la plus confortable pour « bender« .

En effet, dans cette position vous pouvez également donner à votre main une « assise » (une base ou un appui, si vous préférez), grâce à l’index qui est situé sur la corde de Si. Cette « assise » vous permet d’être plus précis dans votre bend, et de le réaliser plus facilement.

Exemple de bend sur la corde de Sol, avec l'index en "assise" sur la corde de Si

Exemple de bend sur la corde de Sol, avec l’index en « assise » sur la corde de Si.

Lorsque vous faites un bend sur la corde de Si, vous pouvez reprendre la même position et, par exemple si vous êtes sur la première position d’une pentatonique mineure, utiliser l’auriculaire, l’annulaire et le majeur (donc trois doigts) pour tirer les cordes, et garder l’index sur la corde de Mi.

Après, comme je le disais, la technique varie un peu en fonction de chaque guitariste. Mais le plus important à retenir, c’est que les bends se réalisent avec plusieurs doigts, pas un seul.

Lire les bends sur les partitions

Je reprends ici les notations données sur la page de ce site qui est dédiée aux tablatures de guitare. Nous allons y voir les principales catégories de bends qui, bien sûr peuvent être enchaînées (voire combinées) les unes avec les autres.

1) Le symbole du bend

Sur les tablatures, le bend est indiqué par une flèche, qui monte plus ou moins rapidement vers la note à atteindre.

2) La hauteur des bends

La hauteur d’un bend est indiquée (en ton) au dessus de la petite flèche. Voici des exemples de bend, d’un demi-ton (half-step bend) et d’un ton (whole-step bend).

Bend d'un demi-ton et bend d'un ton.

Bend d’un demi-ton et bend d’un ton.

1 S’il est indiqué « 1/2 » (half-step bend), cela veut dire que le bend atteint la note située un demi-ton plus haut que la frète à partir de laquelle il est joué. Comme vous le savez certainement, chaque frète correspond à un demi-ton. Donc, la note à obtenir est celle située une case plus haut. Dans l’exemple ci-dessus, il faut que la note de votre bend soit la même que lorsque vous jouez la case 10.

2 S’il est indiqué « 1 » (whole-step bend), cela veut dire que le bend atteint la note située un ton au-dessus. La note à obtenir est celle située deux cases plus haut. Donc dans l’exemple ci-dessus, il faut que la note de votre bend soit la même que lorsque vous jouez la case 11.

Avec le bend, vous jouez également des notes qui n’existent pas sur le manche. Ainsi, dans cet exemple, le bend n’est que d’un quart de ton :

Exemple de bend d'1/4 de ton

Exemple de bend d’1/4 de ton.

Dans ce cas, la hauteur que votre bend doit atteindre est située entre la frète que vous jouez et la frète suivante. Cette note n’existe pas sur le manche de guitare, bien entendu. Ce n’est que par la magie du bend que vous pouvez l’atteindre ! 😉

3) Vitesse du bend

La vitesse à laquelle vous faites monter la note est indiquée sur les partitions. Celle-ci peut être très progressif ou au contraire très rapide. Voici un exemple de bend normal, et un exemple de bend rapide.

Un ben normal (Whole-Step Bend) et un bend rapide (Grace Note Bend)

Un bend normal (Whole-Step Bend) et un bend rapide (Grace Note Bend).

L’interprétation tient une place importante dans l’exécution de vos bends. A vous de travailler votre touche et d’expérimenter !

4) Le bend and release

Le bend and release consiste à faire un bend puis à revenir à votre position de départ. Autrement dit, à faire monter la note, puis à la faire redescendre. Il est noté ainsi sur les partitions :

Exemple de bend and release

Exemple de bend and release.

5) Le pre-bend et le pre-bend and release

Dans le pre-bend, vous attaquez la corde alors que vous êtes déjà en position de bend. Il est noté ainsi sur les tablatures :

Exemple de pre-bend

Exemple de pre-bend.

Dans le pre-bend and release, vous attaquez la corde en position de bend puis revenez en position normale. Voici sa notation :

Exemple de pre-bend and release

Exemple de pre-bend and release.

Autant le dire : pour réussir vos pre-bend, il faut que vous ayez déjà vos positions de bends bien dans les pattes !

7) Les bends à l’unisson

Dans le bend à l’unisson, vous commencez par jouer deux cordes puis faites votre bend sur la corde la plus grave. Rien de très compliqué en somme. Voici la notation (que vous verrez souvent sur les tablatures de blues par exemple) :

Exemple de bend à l'unisson

Exemple de bend à l’unisson.

Voilà qui conclut cette partie dédiée aux partitions. Sachez seulement – je le répète – qu’il existe beaucoup de manière de combiner les bends (demandez à Jimi Hendrix par exemple !) et qu’il est aussi possible de faire des bends sur deux voire trois cordes à la fois.

Devenez un pro du bend, un véritable Bender !

Devenez un pro du bend !

Exercices pour améliorer vos bends

Pour finir, voici quelques conseils pour travailler vos bends et devenir un maître de cette technique !

1 Commencez par travailler vos bends avec des cordes d’un tirant (relativement) faible. En effet, vous aurez moins d’effort à fournir pour atteindre les notes ! Si vous ne vous y connaissez pas en tirant, regardez par exemple mon article consacré au changement des cordes de guitare.

2 Repérez systématiquement la hauteur de la note à atteindre pour ajuster vos bendsSi votre bend doit faire un ton, 1) jouez la note située deux cases plus haut, 2) faites votre bend, et 3) rejouez la note située deux cases plus haut. Répétez le processus, encore et encore, jusqu’au moment où vous atteignez la note juste… Faites-le pour tous les intervalles : un demi-ton, un ton, un ton et demi, deux tons, voire deux tons et demi (si vous n’avez pas peur de péter vos cordes !).

3 Une astuce : au début, vous pouvez utiliser votre accordeur pour vérifier la hauteur de votre note. Cela vous permettra également de déterminer la hauteur d’un bend d’un 1/4 de ton. Ceci dit, cela ne remplace pas l’oreille : votre accordeur ne doit pas se substituer à la pratique de l’exercice ci-dessus.

4 Travaillez la vitesse de vos bends, en reprenant le principe de l’exercice n°2, mais en variant la rapidité avec laquelle vous arrivez à la note à atteindre. Faites-le avec les bends d’un demi-ton, d’un ton, etc. Rapidement, lentement… puis en pre-bend.

A cela s’ajoute les autres conseils qui peuvent vous être utiles dans toute la pratique de votre instrument : jouer avec un métronome, ou encore vous enregistrer et vous ré-écouter.

Sur ce, je vous souhaite une excellente guitare, et plein de solos super bendants !

Posted in: Technique & Exercices

Leave a Comment (1) ↓

0 Comments

Leave a Comment